Classeur-outils

Bienvenue à toi qui a besoin d'un coup de pouce ! J'espère que tu trouveras l'aide utile pour faire la tâche.

Et n'oublie pas : apprendre c'est courageux !


Français

Si tu  dois corriger un texte, tu peux utiliser la main de l'orthographe. Chaque doigt te demande de contrôler des points précis.

Si tu as besoin d'aide pour conjuguer, aide-toi de cartes mentales.

Si tu ne sais plus les règles du pluriel, aide-toi de la fleur comme résumé.

Si tu dois lire un texte, voici un petit guide de lecture.

Si tu veux des astuces pour mémoriser tes mots à savoir, imprime la roue de l'orthographe.

si tu confonds P B Q P tu connais l'oiseau qui te permet de mémoriser.

Pour t'aider lors de tes recherches dans le dictionnaire, utilise cet alphabet. Partage le dictionnaire selon le plan.

Maths

Pour construire tes nombres, tu peux utiliser les cartons Montessori.

Si tu veux écrire correctement tes opérations en colonne, voici des matrices.

Si tu as besoin de comprendre les calculs à trous, voici une petite pratique.

Si tu as besoin d'une fiche-guide pour la résolution de problème, imprime cette carte.

Dyslexie, Dyspraxie

 

Pour mettre un texte en version couleur, il faut l'écrire ici.

Voici quelques liens pour aider les enfants dyslexiques.

Voici quelques liens pour aider les enfants dyspraxiques.

les lignes en couleur suivantes sont prête pour l'écriture

 

fonctions exécutives

 

Si tu veux travailler la reconnaissance, utilise l'arbre de gratitude ci-joint

 

Jeux pour travailler les fonctions exécutives des enfants

Impulsivité

Ce jeu est une variante de “Jacques a dit”.

A tour de rôle, les joueurs citent un endroit où poser leurs mains en disant la consigne : “Petit ouistiti, pose tes mains (sur les genoux/ sous le menton/ devant les yeux...)”.

Si un des joueurs ne dit pas “petit ouistiti”, alors il ne faut rien faire.

L’idée est d’utiliser le maximum de mots concernant le corps (bras, jambe, ventre, haut du crâne, pied, orteils...) et des prépositions qui renseignent sur l’espace (devant, derrière, sur, entre, sous...).

Ni oui, ni non

Observation

Un adulte se présente devant les enfants.

Les enfants doivent bien observer l’adulte en repérant le plus de détails possibles en les mettant dans leur tête (les vêtements, les bijoux...).

Les enfants doivent ensuite fermer les yeux et, pendant ce temps, l’adulte modifie quelque chose sur sa personne (une boucle d’oreille enlevée, des lunettes ôtées, une bague changée de doigt, un lacet défait...).

Les enfants doivent ensuite trouver ce qui a changé.

Selon l’âge des enfants, il est possible de modifier des détails plus ou moins discrets.

Il est important de bien dire aux enfants de faire exister dans leur tête ce qu’ils observent avant la modification.

Évocation et écoute

Une catégorie de mots est choisie (ex : fruits, légumes, couleurs, meubles, vêtements, jouets...).

Chaque joueur croise les bras et les jambes.

Chacun à leur tour, les enfants donnent le nom d’un élément faisant partie de cette catégorie.

A chaque fois qu’un joueur se trompe, répète un mot déjà cité ou ne trouve pas de réponse, il décroise un membre (une jambe ou un bras).

Le joueur qui a décroisé tous ses membres le premier a perdu.

Ce jeu nécessite d’être attentif à ce que les autres joueurs disent parce qu’il est interdit de répéter les mots déjà mentionnés.

Inhibition

Marcher sur la ligne
Exercice de contrôle inhibiteur corporel.
Marcher à pas de fourmi, en reculant, en pas chassés, en portant un objet, un verre d’eau, une clochette, avec un sac de graines sur la tête...

Concentration, respect des limites

Coloriage de mandala
Perles sur support à picots
Dessin cercles, carrés, spirales emboitées (commencer par le plus grand et aller vers le plus petit)
Formes à tracer, à remplir...

Le jeu du ralenti : revenir dans l’ici et maintenant en se focalisant sur un acte précis à accomplir
Dès 4 ans. A faire seul ou en groupe dans un espace dégagé, un adulte (ou un enfant assez âgé) donne les consignes.

« Action ! » Tu es comme un tigre et tu bondis de rocher en rocher !
« Stop ! » Tu es un koala tout tendre et qui mange une feuille d’eucalyptus.

« Action ! » Tu es le tigre qui vient d’apercevoir le koala, tu veux le manger et tu t’élances !
« Stop ! » Tu es le koala qui tente de s’échapper et tu as peur.
« Action ! » Tu es le tigre qui a perdu de vue le koala, tu regardes en avant, en arrière et sur les côtés !

« Stop ! » Tu es le koala qui va se cacher sous une souche d’arbre « Action ! » Tu redeviens un tigre qui doucement va s’asseoir pour se reposer.
« Stop ! » Tu es le koala tout content de s’être échappé.